Accueil > Actualités > Actualité high-tech > Sex with Glass, l’application coquine pour les Google Glass
Sex with Glass, l'application coquine pour les Google Glass

Sex with Glass, l’application coquine pour les Google Glass

Quoique vous vouliez faire, « il y a une application pour ça ». Et les Google Glass ne dérogent pas à la règle car voici une application de sextape…

Depuis plusieurs mois maintenant, les développeurs d’application ont pu acheter ces fameuses lunettes connectées de Google afin de développer des applications avant que le grand public n’ait la possibilité d’acquérir les lunettes.

On découvre régulièrement des nouvelles applications farfelues, et c’est notamment le cas de cette app, Sex with Glass, développée par Sherif Maktabi. L’application a pour but d’inclure les fameuses lunettes dans les ébats sexuels de leurs propriétaires.

Enregistrer une sextape en point de vue immersif

Le principe de l’appli est simple : les partenaires portent chacun une paire de Google Glass synchronisées avec l’application, et peuvent ensuite laisser libre court à leurs ébats. La situation sera donc filmée du point de vue des deux partenaires, et en bonus un troisième angle de vue peut également s’ajouter grâce à un smartphone également équipé de l’application.

Toutes les vidéos sont ensuite stockées sur un serveur protégé, et les amoureux pourront visionner leur partie de jambe en l’air à loisir ou presque : ils ne disposent que de cinq heures pour cela, car passé ce délai les vidéos sont définitivement supprimées du serveur pour plus de sécurité.

Sex with Glass permettra également de pimenter un peu les jeux coquins en proposant des conseils pratiques ou des positions nouvelles (certainement des gages).

L’appli ne sera pas disponible sur le store officiel de Google (pas la peine de demander pourquoi…) mais Sherif Maktabi a précisé qu’il fournirait également l’application en version mobile pour iPhone et Android.

Et pour tous ceux qui aurait loupé le faux film porno tourné avec des Google Glass qui a fait beaucoup parler de lui sur Internet en juillet dernier, voici un petit rappel :

Source

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.