Accueil > Actualités > Actualité divertissement > Comment gagner à pierre-feuille-ciseaux : la méthode scientifique
Si vous avez gagné le tour précédent… …en jouant pierre, jouez ciseaux. …en jouant ciseaux, jouez feuille. …en jouant feuille, jouez pierre. Si vous avez perdu le tour précédent – et que votre adversaire ne connaît pas cette astuce -… …en jouant pierre, jouez ciseaux. …en jouant ciseaux, jouez feuille. …en jouant feuille, jouez pierre. Si vous avez perdu le tour précédent – et que votre adversaire connaît l’astuce -… …en jouant pierre, jouez feuille. …en jouant ciseaux, jouez pierre. …en jouant feuille, jouez ciseaux.

Comment gagner à pierre-feuille-ciseaux : la méthode scientifique

Une récente étude chinoise révèle la stratégie pour gagner presque à tous les coups au chifoumi !

Qui sort les poubelles ? Qui va faire la vaisselle ? Qui se dévouera pour aller chercher le pain ? Autant de situations problématiques qui peuvent être simplement résolues par une bonne vieille partie de pierre-feuille-ciseaux, ce jeu de main qui existe depuis le XIIIe siècle, aussi appelé « shifumi » en France.

Le principe du jeu est simple : avec une de leurs mains, les deux joueurs doivent très rapidement mimer une feuille de papier, une pierre ou des ciseaux. Le caillou bat les ciseaux en les cassant, les ciseaux battent la feuille en la coupant et la feuille de papier bat la pierre en l’enveloppant. Trois manches sont nécessaires pour déterminer le gagnant.

On suppose donc que c’est le hasard qui détermine le vainqueur, les joueurs ne dévoilant qu’au dernier moment leur main à l’autre. Et pourtant, le jeu a été très sérieusement étudié par une équipe scientifiques chinoise dont les travaux ont été publiés fin avril, et tout n’est pas du au seul hasard !

Une affaire de statistiques, de probabilités et de psychologie

Pour réaliser l’étude, es scientifiques ont demandé à 360 étudiants, répartis en groupe de six, de jouer chacun 300 parties, avec un adversaire aléatoire. Et pour qu’ils jouent vraiment le jeu à chaque fois, ils recevaient un peu d’argent en cas de victoire.

Quelles règles ces chercheurs ont-ils ainsi pu découvrir ? Premièrement, « si un joueur gagne au premier coup, la probabilité qu’il répète le même geste au tour suivant augmente considérablement comparée à celle qu’il en change ». Deuxièmement, si un joueur perd deux fois de suite ou davantage, il aura tendance à proposer le geste qui l’aurait fait gagner au tour précédent. A partir de là, on peut établir une stratégie gagnante pour gagner davantage à pierre-feuille-ciseaux :

Si vous avez gagné le tour précédent…

  • …en jouant pierre, jouez ciseaux.
  • …en jouant ciseaux, jouez feuille.
  • …en jouant feuille, jouez pierre.

Si vous avez perdu le tour précédent (et que votre adversaire ne connaît pas cette astuce )…

  • …en jouant pierre, jouez ciseaux.
  • …en jouant ciseaux, jouez feuille.
  • …en jouant feuille, jouez pierre.

Si vous avez perdu le tour précédent (et que votre adversaire connaît l’astuce )…

  • …en jouant pierre, jouez feuille.
  • …en jouant ciseaux, jouez pierre.
  • …en jouant feuille, jouez ciseaux.

Et une fois que tout le monde connait la technique ?

Il faut savoir que de nombreuses expériences démontrent qu’il est quasi impossible à un humain de produire une série d’actions totalement aléatoire, sans l’aide d’un générateur aléatoire comme un dé ou une pièce de monnaie. En somme, l’humain ne peut s’empêcher de réfléchir, même un minimum.

Partant de ce constat, la meilleure méthode pour gagner face à un adversaire qui essaye de comprendre notre jeu est de jouer de façon la plus aléatoire possible. C’est le meilleur moyen de rester impénétrable.

Source

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.