Accueil > Actualités > Actualité insolite > Il bat sa femme à mort car elle n’a pas cuisiné ce qu’il voulait
Il bat sa femme à mort car elle n'a pas cuisiné ce qu'il voulait

Il bat sa femme à mort car elle n’a pas cuisiné ce qu’il voulait

Un Pakistanais de 75 ans a été reconnu coupable jeudi à New York du meurtre brutal de sa femme, qui lui avait préparé des lentilles alors qu’il voulait de la viande.

Noor Hussain a roué de coups sa femme de 66 ans avec un bâton en bois le 2 avril 2011, après avoir découvert qu’elle avait cuisiné un plat traditionnel pakistanais à base de lentilles au lieu de la viande de chèvre qu’il avait demandée.

Nazar, qui était sa troisième femme, lui avait aussi « manqué de respect » en l’insultant, selon le septuagénaire. Il la battait d’ailleurs depuis au moins 15 ans dans leur appartement de Brooklyn à New York.

Son avocate Julie Clark a plaidé l’homicide involontaire (en vain), expliquant que son client n’avait pas l’intention de tuer sa femme, malgré nombreux coups à la tête et sur le corps… Mais le juge Matthew D’Emic l’a reconnu coupable de meurtre, après un procès marqué par des témoignages douloureux et des photos choquantes, dont celles du visage gonflé et meurtri de la victime, ou de son corps allongé sur un lit trempé de sang. Le juge a par ailleurs qualifié cet acte de barbarie de « brutal et vicieux ».

« Culturellement, il avait été élevé de façon à croire qu’il avait le droit de discipliner sa femme », a déclaré l’avocate de Hussain.

Selon une voisine, le couple se disputait depuis des années, et elle indiqué avoir entendu pleurer et crier Nazar la nuit où elle est morte sous les coups.

L’homme risque de 25 ans de prison à la perpétuité quand sa peine sera prononcée, le 16 juin prochain.

Source

2 plusieurs commentaires

  1. Aaaaah les musulmans, quel peuple aimable, paisible, ouvert, et surtout peu fermé d’esprits. Je ne comprend vraiment pas d’où viennent les critiques à leur égard…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*