Accueil > Actualités > Actualité insolite > Nancy : une piscine clandestine au 5e étage d’une tour HLM
Nancy : une piscine clandestine au 5e étage d'une tour HLM

Nancy : une piscine clandestine au 5e étage d’une tour HLM

Un appartement HLM vacant de la Cité des Provinces à Laxou, situé au cinquième étage, a été transformé en piscine par des squatteurs.

Malgré les neufs piscines que compte déjà la Communauté urbaine du Grand Nancy sur son territoire, une dixième, clandestine, a vu le jour la semaine dernière dans la ville de Laxou, et plus exactement dans la cité des Provinces (un quartier d’ailleurs classé en zone de sécurité prioritaire, où prospère le trafic de stupéfiants).

« Originale, sauvage, aérienne, éphémère. Et plutôt gonflée. »

C’est par ces mots qu’elle est décrite par l’Est Républicain. Et pour cause : la piscine (une structure gonflable donc avec fond bleu, imitation carrelage) était installée dans un appartement vacant, au 5e étage du bâtiment « Lorraine ».

Et personne, à part les voisins, n’a eu vent de l’existence ce bassin très prisé par temps chaud. Jusqu’à ce qu’il y ait des fuites…

6 000 litres d’eau au 5e étage

Remplie à ras bord et d’une capacité estimée à 6 m³, soit 6 000 litres, la piscine est passée inaperçue jusqu’au dimanche de Pentecôte, où le locataire du dessous s’est plaint d’infiltrations auprès du bailleur, Bâtigère. « Nos services ont été appelés pour un problème d’infiltrations », confirme le bailleur social. « Les pompiers sont intervenus et en recherchant l’origine de la fuite, ils ont découvert une véritable piscine à l’étage du dessus. Elle avait évidemment été installée là à notre insu. Le barillet de la porte d’entrée du logement avait été forcé. »

Appelés en renfort, les sapeurs-pompiers ont alors découvert qu’il ne s’agissait pas d’un problème de tuyauterie… Ils ont alors dû mettre en œuvre une motopompe afin de procéder à la vidange du bassin clandestin afin d’assurer la « mise en sécurité des biens et des personnes » car avec un tel volume, le plancher aurait pu céder sous le poids de l’eau

« Nous avons sécurisé le logement dès le lundi mais en revenant le mardi, pour débarrasser la piscine, elle avait été déménagée au cours de la nuit », a indiqué Bâtigère. Mais dans la Cité des Provinces, il se murmure qu’une deuxième piscine aurait déjà trouvé un appartement libre…

Source

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*