Accueil > Actualités > Actualité high-tech > [Vidéo] Pibot, le robot capable de piloter un avion
Pibot, le robot capable de piloter un avion

[Vidéo] Pibot, le robot capable de piloter un avion

Des scientifiques coréens ont mis au point un robot qui dispose de toutes les compétences pour piloter tout seul un avion.

À l’heure où les pilotes d’Air France sont en grève depuis une dizaine de jours, un nouveau pilote a lui fait son entrée dans le monde de l’aviation : il s’agit de Pibot, un robot de type humanoïde créé de toutes pièces par une équipe de scientifiques coréens. Et bien qu’il ne soit capable pour le moment que de maîtriser un simulateur de vol, il est très facile de l’imaginer un jour piloter des vols longs courriers.

«Pibot va permettre de mettre au point un système de vol entièrement automatisé qui pourra, éventuellement remplacer un jour les pilotes humains», a estimé le professeur David Hyunchul Shim, qui est l’un des créateurs du robot.

Actuellement, ce robot pilote est non seulement capable de repérer les voyants et de les utiliser grâce à son dispositif de reconnaissance visuelle, mais il maîtrise aussi tout un panel de manœuvres nécessaires au pilotage : décollages, virages, montées, navigation et atterrissage de façon autonome.

Pibot a d’ores et déjà été présenté à Chicago aux États-Unis, lors de la conférence internationale sur les robots intelligents et les systèmes et fera bientôt son premier baptême de l’air à l’aide d’un avion modèle réduit.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Les robots peuvent-ils réellement remplacer des pilotes humains ?

Source

Un commentaire

  1. J’ai lu plusieurs articles sur Pibot le robot pilote. Et les commentaires se partagent. D’autres aiment bien car ils disent que c’est l’erreur humaine qui provoque les catastrophes aériens, et que les robots sont plus sûrs. Les autres sont contre, même si les robots ne font pas grèves, pas question de leur confier la vie de plusieurs humains. Et bien entendu, il y a ceux qui sont plus sceptique et pense que ce sera une bonne nouvelle pour l’armée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*