Accueil > Actualités > Actualité insolite > Google condamné pour un décolleté sur Street View

Google condamné pour un décolleté sur Street View

Google s’est vu condamné à verser 2 250 dollars canadiens à une Montréalaise pour avoir exposé sa poitrine sur le web, générant ainsi les commentaires désobligeants de ses collègues de travail.

Google condamné pour un décolleté sur Street View

La photo incriminée et les modifications apportées depuis par Google (crédit : le Journal de Montreal)

Début octobre, Google a été condamné par la Cour de justice du Québec à reverser près de 1 600 euros à une femme photographiée par un véhicule utilisé pour collecter les images utilisées sur Google Street View. Le problème ? Une vue plongeante sur son décolleté, exposé à la vue de tous.

Le site web Google Maps croyait avoir bien fait les choses en brouillant le visage de la Montréalaise après le passage de son véhicule (« Google car ») qui collectait des photos pour cartographier la ville. Mais ça n’a pas suffi pour éviter que ses collègues de travail la reconnaissent sur Google Street View et ne fassent des commentaires désobligeants.

Les railleries ont d’ailleurs été telles qu’elle s’est résignée à quitter son emploi. Cela a amplement suffi au juge Alain Breault pour condamner Google à dédommager cette citoyenne du nord de Montréal. Il ne s’agit pas d’un « simple inconfort », souligne-t-il dans son jugement rendu le 4 octobre au palais de justice de Montréal. « En plus des commentaires malveillants et l’humiliation qu’elle a subis au travail, la demanderesse, de façon particulière, a ressenti une atteinte importante à sa pudeur et sa dignité, deux valeurs auxquelles elle tenait et qui sont éminemment respectables », conclut le juge avant de condamner le géant californien à lui verser 2250 $.

Le juge a réfuté l’argument de Google, qui prétend que la femme a renoncé à sa vie privée en étant dans sa cour avant. Il rappelle que la protection de l’image est associée dans certains cas à la protection de la dignité et des droits à l’honneur et à la réputation.

La maison a finalement été complètement brouillée en 2011.

Source

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.