Accueil > Actualités > Actualité insolite > Menacée de viol par des ados sur Facebook, elle contacte leur maman
Alanah Pearce
Alanah Pearce

Menacée de viol par des ados sur Facebook, elle contacte leur maman

Lassée de recevoir des menaces de viol de la part d’adolescents sur Internet, la journaliste Alanah Pearce a décidé de prévenir leurs mamans.

Étudiante en communication et journaliste jeux vidéo pour des chaînes de télévision et de radio, Alanah Pearce propose régulièrement des chroniques sur les jeux vidéo à la télé et à la radio à Brisbane, en Australie. Mais, visiblement ses chroniques ne semblent pas plaire à tout le monde puisque plusieurs adolescents lui ont proféré des menaces de viol sur les réseaux sociaux

Et plutôt que de déposer plainte, Alanah Pearce a préféré jouer la corde sensible en remontant ces propos aux mères des intéressés, après avoir constaté que la plupart du temps il s’agit d’adolescents : « J’ai réalisé il y a quelque temps que la plupart des hommes qui m’écrivaient sur Internet des commentaires dégoutants ou trop sexuels n’étaient pas des adultes […] Il s’avère que la plupart du temps, ce sont de jeunes garçons avec qui on ne peut discuter. Il est alors arrivé un point où leurs commentaires ont commencé à me gêner profondément. »

Elle a alors enquêté sur certains harceleurs qui ont proféré des menaces via leur profil public et après quelques petites recherches, elle a facilement pu remonter jusqu’à leurs mères. Elle n’a alors pas hésité à contacter les quatre mamans retrouvées afin de les informer de ce que leurs enfants écrivent sur Facebook.

Une discussion a porté ses fruits avec une de ces mères. Alanah Pearce lui a expliqué que son fils lui avait écrit : « si jamais je te vois, je te viole, salope. » Lorsqu’elle apprend que son fils a menacé de viol la jeune étudiante, elle lâche « Ô mon Dieu, petite merde. Je suis désolé. »

Capture d'écran de la discussion avec la maman d'un des adolescents.

Capture d’écran de la discussion avec la maman d’un des adolescents.

Selon la youtubeuse, son affaire est en relation directe avec le Gamergate, cette controverse portant sur le sexisme dans l’univers vidéoludique. « On me demande aujourd’hui pourquoi ce garçon m’a menacé de viol, et s’il y avait un contexte. Je peux seulement dire qu’il a dû voir une de mes vidéos et ne l’a pas aimé, ou c’est parce que je suis une femme qui parle de jeux vidéo sur Internet. »

Source

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.