Accueil > Bon à savoir > Etudes > L’apprentissage d’une langue a bien un impact positif sur le cerveau

L’apprentissage d’une langue a bien un impact positif sur le cerveau

Selon une nouvelle étude, l’apprentissage d’une seconde langue aurait un effet bénéfique sur notre cerveau, par le biais d’une forte stimulation neuronale.

A l’heure où le président Macron propose de restaurer les classes bilangues en France, la question des bénéfices de l’apprentissage des langues étrangères revient dans l’actualité, et bien que de nombreux parents envisagent la chose comme un futur atout pour leur progéniture, de récentes études viennent confirmer l’effet bienfaisant d’un tel apprentissage sur notre cerveau et ses aptitudes. Comme quoi, il ne s’agit pas que d’un simple moyen de communication supplémentaire !

En effet, à en croire une récente étude menée par des chercheurs de l’université de Pennsylvanie, l’apprentissage d’une langue aurait un effet bénéfique sur notre cerveau : « apprendre et pratiquer quelque chose, par exemple une deuxième langue, renforce le cerveau » d’après Ping Li, professeur de psychologie et de linguistique et co-auteur de cette étude publiée dans le Journal of Neurolinguistics. « Comme l’exercice physique, plus on utilise une zone spécifique de son cerveau, plus elle se développe et se renforce. »

D’ailleurs, grâce aux récentes découvertes des neuroscientifiques sur la plasticité cérébrale (la capacité du cerveau humain à se modifier à l’occasion d’un apprentissage), il apparaît désormais évident que la pratique d’une langue étrangère développe nos aptitudes langagières et notre mémoire. En 2007 déjà, une étude canadienne montrait que les personnes pratiquant au moins deux langues dans leur vie quotidienne avaient moins de risque de développer une dégénérescence cérébrale.

Dans le cas de l’apprentissage d’une langue étrangère, une croissance significative dans différentes zones du cerveau est aperçue après seulement trois mois d’apprentissage ! Et plus l’enseignement est intensif, plus la progressions cérébrale sera effective.

Et ce n’est pas tout…

Plus de logique

On sait aussi qu’apprendre une nouvelle langue exerce une influence directe sur la manière de penser et d’agir des individus. D’après les dernières recherches, un tel apprentissage laisserait moins de place aux émotions dans les prises de décisions. Ainsi, penser dans une langue différente de notre langue maternelle nous rendrait beaucoup plus rationnels face à une décision. Albert Costa, l’un des plus grands spécialistes en bilinguisme de notre époque, affirme que « cela favorise le raisonnement délibératif et fait réfléchir deux fois« .

Plus de confiance en soi

Selon une majorité de Français, apprendre ou connaître une langue étrangère serait un facteur favorisant la confiance en soi. Et cette tendance ne se limite pas à une croyance populaire : de nombreux experts ont déjà démontré que les enfants bilingues ont en moyenne plus confiance en eux-mêmes que les autres.

Plus de mémoire

L’apprentissage d’une langue entraîne aussi une grande stimulation de la mémoire. En outre, l’apparition de certaines maladies neurologiques comme Alzheimer est généralement retardée de plusieurs années chez les personnes bilingues. Les capacités cognitives des personnes apprenant une langue étrangère sont effectivement directement accrues, ce qui leur octroie une meilleure protection face au déclin des capacités cognitives dû à un âge avancé.
C’est d’ailleurs dans la partie du cerveau où s’exécute la mémoire, le striatum ventral, qu’est produite la dopamine, le neurotransmetteur source du bonheur ! 😉

Vous n’avez plus aucune excuse pour vous investir dans une nouvelle langue ! D’autant plus que de nos jours cet apprentissage devient de plus en plus accessibles grâce à de nombreuses nouvelles manières modernes d’apprendre les langues : on peut très bien s’immerger en tant que jeune fille au pair en Angleterre pour apprendre l’anglais, prendre des cours particuliers d’allemand par Skype sans quitter son canapé, héberger une famille espagnole pendant leurs vacances pour apprendre leur langue grâce à des plateforme type TalkTalkBnb, regarder ses séries et films en version originale sous-titrée, etc. Ce ne sont pas les moyens, même gratuits, qui manquent !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*